progression en géométrie CM2
Géométrie architecturale à l’église Saint Corneille de Puycelsi (Tarn)

Quelle progression en géométrie ?

Objectif : Définir une progression en géométrie pour la classe de CM2

Présentation de la fiche

Cette fiche a pour objectif de définir une progression pédagogique optimale pour aborder les notions de géométrie du programme de CM2.
Dans toutes les disciplines et à tous les niveaux, les apprentissages présentent en effet des étapes qui s’appuient les unes sur les autres, les premières constituant les bases des suivantes.
Les apprentissages doivent être construits et non abordés « en vrac ». Il faut absolument définir un parcours pédagogique. Il est indispensable de définir quels savoirs constituent des prérequis pour les autres afin de décider de manière optimale dans quel ordre vont être abordées ces notions. C’est en cela que consiste une cette progression en géométrie pour les CM2.

Exemple 1 : Il faut que l’élève ait déjà une idée de ce qu’est un angle avant d’aborder le triangle rectangle.
Exemple 2 : Pour être capable de construire des perpendiculaires à l’aide du compas, il faut, au préalable, avoir appris ce qu’est un point d’intersection.
Le tableau qui suit a été construit selon ces principes.

Comment utiliser cet outil ?

  • La première étape est un rappel des différents types de polygones : triangles, quadrilatères, pentagones, hexagones, octogones, etc.
  • Attention, cette progression en géométrie n’est pas prévue pour être suivie strictement du début à la fin dans une période donnée. Les fiches vers lesquelles elle pointe ne sont que des étapes sur un chemin tranquille. Rien n’oblige à les parcourir dans la foulée. Il faut se laisser du temps.
  • Ce temps permet de consolider les apprentissages récents. Plus ils sont récents, plus rapidement il faut y revenir. Ces retours, rapides, peuvent ensuite s’espacer progressivement. Par exemple, une nouvelle notion abordée tel jour a besoin d’être revue dès le lendemain, puis 2 jours plus tard, puis 4 jours plus tard, puis 8 jours, 16 jours plus tard, etc. Il ne suffit pas de semer, il faut arroser régulièrement.
  • Ceci est une progression pédagogique parmi d’autres. Elle n’est évidemment pas figée et chacun peut en concevoir une autre.

Voici donc cette progression en géométrie :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.