Orthographe grammaticale en CM2 : comment réfléchir ?

Objectif : Fournir un cadre de réflexion pour l’orthographe grammaticale en CM2

Présentation de la fiche

Comment progresser en orthographe grammaticale en CM2 ?
Les mots sont comme des personnages qui se cachent derrière un masque de carnaval. Tu ne sais pas qui ils sont. Et, en plus, ces farceurs refusent de te le dire.
Voici quelques astuces pour les démasquer mais rappelle-toi : quand tu veux écrire un texte sans erreur, tu dois agir comme un policier qui réalise une enquête.
• Tu dois tout d’abord observer le comportement de chaque mot.
• Ce comportement te permettra de connaître la nature de chacun d’entre eux.
• Il ne te restera plus ensuite qu’à leur poser les questions correspondant à leur nature.
Par exemple, si c’est un nom, tu n’auras qu’une seule question à lui poser : « Es-tu singulier ou pluriel ? »

Cette fiche ne comporte pas d’exercice à rédiger sur papier.
Elle explique d’abord comment on s’y prend pour découvrir la nature des mots : nom, verbe, adjectif, déterminant, pronom, etc. Elle présente ensuite les questions à se poser compte tenu de la nature du mot auquel on a affaire.
Je l’ai appelée PROG (comme « PROGrès » : Précis de Réflexion d’Orthographe Grammaticale.)
C’est un outil que j’ai créé et utilisé en classe pour mes élèves de CM2 afin de les aider à progresser en orthographe grammaticale.

Précis de Réflexion d’Orthographe Grammaticale (Prog)



1 – L’orthographe grammaticale des noms en CM2

Comment reconnaître un nom ?

Les noms sont les mots qui servent à désigner :

  • une personne (une infirmière, Renaud Capuçon, un violoniste),
  • un animal (un lynx, Mistigri),
  • un objet (une table, un smartphone),
  • une action (la course, le nettoyage),
  • une période (juillet, une semaine, l’été),
  • un sentiment (la peur),
  • un état (la fatigue),
  • etc.

• Les noms propres commencent par une majuscule : ils désignent une personne précise (Renaud Capuçon), un animal précis (Mistigri), un lieu précis (la place de la Liberté), etc.
• Les autres noms sont les noms communs (les chats, les rues, les violonistes, la famille, un ambulancier). Ils peuvent être précédés d’un déterminant comme un, une, des, le, la, les

Qu’est-ce qui caractérise les noms ?

  • Les noms ont un genre : masculin (un animal) ou féminin (la liberté, une école). Le dictionnaire t’indique le genre des noms.
  • Les noms ont un nombre : singulier (un seul animal) ou pluriel (plusieurs animaux). Le nombre d’un nom varie selon le contexte.
    Attention : La marque du pluriel des noms est généralement la lettre « S » mais certains noms forment leur pluriel autrement.
    Voir le fiche « Écrire les noms au pluriel »

Exemple : Deux mille animaux vivent en liberté.
Tu peux analyser le mot « animaux » de la façon suivante : nom commun, masculin, pluriel.
Remarque bien que le mot « animaux » désigne des éléments que tu pourrais compter : un animal, deux animaux, trois…
Ce n’est pas le cas du mot « liberté » car il est question dans la phrase de la liberté en général et non d’une, deux ou trois libertés.

Quelle question dois-tu poser aux noms pour bien les orthographier ?

Il n’y a qu’une seule question à poser aux noms : Quel est ton nombre ? Autrement dit : Es-tu singulier ou pluriel ?

EXERCICE GUIDÉ 2
Exemple : En cercle autour du feu, la famille Cro-Magnon déguste son repas.
Interroge le mot « cercle ».

  • Quelle est ta nature ? Réponse : Je suis un nom commun puisque je peux être précédé d’un déterminant (un cercle).
  • Es-tu singulier ou pluriel ? Réponse : Pour le savoir, imagine la scène. Tu vois dans ta tête que la famille forme un seul cercle autour du feu. Le mot « cercle » est donc au singulier. Tu ne dois donc pas lui ajouter la lettre « s » qui est la marque du pluriel.

Occupe-toi maintenant du mot « famille ».
C’est beaucoup plus simple puisque son déterminant « la » indique qu’on ne parle que d’une seule famille. Le nom famille est donc lui aussi au singulier.

EXERCICE GUIDÉ 3

Dans les phrases suivantes, j’ai écrit tous les noms au singulier. Essaie de découvrir s’ils doivent être vraiment au singulier ou plutôt au pluriel. Décide ensuite comment tu dois les écrire. Quand tu penseras avoir trouvé la solution, survole-les avec la souris.



2 – L’orthographe grammaticale des déterminants en CM2

Comment reconnaître un déterminant ?

→ Les déterminants sont de petits mots qui doivent précéder le nom commun. (Exemple : les aliments)
→ Les plus courants sont un, une, le, la, les. Les autres déterminants peuvent les remplacer.
Exemple : Nous plaçons les aliments dans une grande volière chauffée.
Tu sais déjà que dans cette phrase les et une sont des déterminants.
Mais tu pourrais transformer la phrase en disant :
Nous plaçons ces aliments dans trois grandes volières chauffées.
ou bien encore :
Nous plaçons certains aliments dans nos grandes volières chauffées.
Ces quatre mots ces, trois, certains et nos sont donc eux aussi des déterminants puisqu’ils peuvent remplacer les ou une.

Qu’est-ce qui caractérise les déterminants ?

→ Les déterminants se partagent en six catégories :
➢ les articles : un, une, des, le, la, les, etc.
➢ les déterminants démonstratifs : ce, cet, cette, ces
➢ les déterminants possessifs : mon, ma, mes, etc.
➢ les déterminants numéraux : trois, cinq, quatrième, etc.
➢ les déterminants interrogatifs et exclamatifs : quel, quels, quelle, quelles
➢ les déterminants indéfinis : aucun, plusieurs, tous, etc.

EXERCICE GUIDÉ 4

Essaie de reconnaître les déterminants utilisés dans le texte ci-dessous et de préciser leur catégorie. Quand tu penses en avoir découvert un, survole-le avec la souris.

Quelles questions dois-tu poser aux déterminants pour bien les orthographier ?

Le déterminant s’accorde avec le nom qu’il accompagne. (On dit aussi « avec le nom qu’il détermine). Tu dois donc lui poser les 2 questions suivantes :
→ Quel nom accompagnes-tu ?
→ Quels sont le genre (masculin ou féminin ?) et le nombre (singulier ou pluriel ?) de ce nom ?
Quand tu as découvert la réponse à ces 2 questions, il te reste à accorder le déterminant, c’est à dire à lui ajouter éventuellement la marque du féminin et celle du pluriel.
Exemple : Connais-tu le nom de cet arbre et celui de cette fleur ?
Cet est un déterminant. Il est masculin singulier car il s’accorde avec arbre.
Cette est un déterminant. Il est féminin singulier car il s’accorde avec fleur.
Remarque : Pour beaucoup de déterminants, il n’y a aucune difficulté. C’est le cas pour un, une, le, la, les, nos, etc. car il n’y a qu’une seule façon d’écrire ces mots.



3 – L’orthographe grammaticale des adjectifs qualificatifs en CM2

Comment reconnaître un adjectif qualificatif ?

→ Les adjectifs qualificatifs sont des mots qui qualifient le nom.
Exemple : La température extérieure peut être basse, élevée, moyenne, changeante, etc.
Les mots basse, élevée, moyenne, changeante qualifient le nom température. Ce sont des adjectifs qualificatifs.

Quelles questions dois-tu poser aux adjectifs qualificatifs pour bien les orthographier ?

L’adjectif qualificatif s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie. Tu dois donc ne lui poser que les 2 questions suivantes :
→ Quel nom qualifies-tu ?
→ Quels sont le genre (masculin ou féminin ?) et le nombre (singulier ou pluriel ?) de ce nom ?
Quand tu as découvert la réponse à ces 2 questions, il te reste à accorder l’adjectif qualificatif , c’est à dire à lui ajouter éventuellement la marque du féminin et celle du pluriel.
Exemple : Certaines espèces rares ne sont pas habituées à notre climat.
Les adjectifs qualificatifs rares et habituées qualifient le nom espèces qui est du féminin pluriel.
Il faut donc leur ajouter la marque du féminin (e) et celle du pluriel (s).
Remarque : On n’ajoute pas la marque du féminin à « rare » qui se termine déjà par un e.

EXERCICE GUIDÉ 5

Essaie de reconnaître les adjectifs qualificatifs utilisés dans le texte ci-dessous. Quand tu penses en avoir découvert un, survole-le avec la souris.



4 – L’orthographe grammaticale des verbes en CM2

Comment reconnaître un verbe ?

Les verbes sont des mots qui peuvent se conjuguer, c’est-à-dire changer de forme selon le sujet et le temps.
Exemples : Maintenant, de nombreux animaux vivent dans le parc. (présent)
Autrefois, de nombreux animaux vivaient dans le parc. (passé)
L’an prochain, de nombreux animaux vivront dans le parc. (futur)

Qu’est-ce qui caractérise les verbes ?

→ Les verbes ont un infinitif : on le trouve en utilisant « Il faut… » Les verbes figurent à l’infinitif dans le dictionnaire.
Exemple : Il faut vivre. Il faut connaître. Il faut déguster.
Vivre, connaître et déguster sont trois verbes à l’infinitif.
→ Les verbes sont classés en 3 groupes de conjugaison
→ Les verbes se conjuguent à différents modes, différents temps et différentes personnes
Dans la phrase « De nombreux animaux vivent dans le parc. » tu peux donc analyser le mot vivent de la façon suivante :
vivent : verbe vivre, 3e groupe, mode indicatif, temps présent, 3e personne du pluriel

Quelles questions dois-tu poser aux verbes pour bien les orthographier ?

Si le verbe est conjugué, il s’accorde en personne avec son sujet. Tu dois donc lui poser les questions suivantes :
→ Quel est ton sujet ?
→ De quelle personne est ce sujet ? (1re, 2e ou 3e personne du singulier ou du pluriel)
→ À quel temps es-tu ? (présent, imparfait, futur simple, etc.)
→ De quel groupe fais-tu partie ? (1er, 2e ou 3e)
Exemple : Chaque espèce réagit au froid à sa façon.
Interroge le mot réagit.
➢ Qui es-tu ? Réponse : Je suis un verbe. (On peut dire : « Il faut réagir »).
➢ Quel est ton sujet ? Mon sujet est chaque espèce. (C’est chaque espèce qui réagit au froid à sa façon.)
➢ De quelle personne est ce sujet ? Il est de la 3e personne du singulier.
➢ À quel temps es-tu employé ? Je suis au présent de l’indicatif. (En ce moment, chaque espèce réagit…)
➢ De quel groupe es-tu ? Je suis du 2e groupe (Infinitif terminé par ir et participe présent par issant comme le verbe finir).

Tu dois donc lui mettre la même terminaison que celle du verbe finir à la 3e personne du singulier du présent de l’indicatif (en ce moment, il finit son travail), c’est-à-dire la terminaison « it« .



5 – L’orthographe grammaticale des pronoms en CM2

Comment reconnaître un pronom ?

→ Le pronom est un mot qui remplace un nom (ou un groupe nominal). Ceci permet d’éviter la répétition de ce nom ou de ce groupe.
Exemple : Au lieu de dire :
Les livres étaient de plus en plus demandés mais les livres étaient très rares.
On dira plutôt :
Les livres étaient de plus en plus demandés mais ils étaient très rares.
« ils » est un pronom (personnel) qui remplace « les livres ».

Qu’est-ce qui caractérise les pronoms ?

→ Les pronoms se partagent en sept catégories :
➢ les pronoms personnels : « Ils étaient très rares. »
➢ les pronoms démonstratifs : « Voici deux livres ; celui-ci est manuscrit. »
➢ les pronoms possessifs : « Ma technique est compliquée, la sienne est simple. »
➢ les pronoms relatifs : « Gutenberg choisit les lettres dont il a besoin. »
➢ les pronoms interrogatifs : « Gutenberg ou Érasme ? Lequel est l’inventeur ? »
➢ les pronoms indéfinis : « Voici des livres imprimés ; tous sont identiques. »
➢ les pronoms numéraux : « Voici des livres ; le premier est une merveille. »

Quelles questions dois-tu poser aux pronoms pour bien les orthographier ?

Le pronom s’accorde en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le nom qu’il remplace. Tu dois donc lui poser les questions suivantes :
→ Quel nom remplaces-tu ?
→ Quels sont le genre et le nombre de ce nom ?
Exemple : Le succès de Gutenberg fut immédiat. En 1450, il imprima son premier livre.
Interroge le mot il.
➢ Qui es-tu ?
Réponse :Je suis un pronom personnel qui remplace Gutenberg. (En 1450, Gutenberg imprima son premier livre.)
➢ Quels sont le genre et le nombre du mot Gutenberg ?
Réponse : Il est du masculin singulier.
➢ Le pronom il ne prendra donc ni la marque du féminin (elle) ni celle du pluriel (ils).
Remarque : Certains pronoms sont invariables c’est-à-dire qu’ils ne prennent la marque ni du féminin ni du pluriel. C’est le cas en particulier des pronoms relatifs qui, que, quoi, dont et où.



6 – Les autres mots

Tu viens d’apprendre à reconnaître les noms, les déterminants, les adjectifs qualificatifs, les verbes et les pronoms. Tu sais aussi maintenant avec quoi ils s’accordent.
Mais il existe des mots qui n’appartiennent à aucune de ces catégories. Ce sont :
➢ les prépositions : à, de, pour, en, chez, sur, etc.
➢ les adverbes : très, lentement, plus, moins, etc. Ils servent le plus souvent à préciser le sens d’un verbe (par exemple, on peut courir rapidement, lentement, bien, mal, souvent, jamais, etc.) ou d’un adjectif (par exemple, un arbre peut être très haut, plus large, moins robuste, etc.)
➢ les conjonctions : mais, ou, et, donc, or, ni, car – que, lorsque, si, etc.
Mais, rassure-toi : tous ces mots sont invariables.

Et maintenant ?

Je te propose de réaliser un PROG (Précis de Réflexion Orthographique et Grammaticale) de poche qui pourra t’aider à conduire tes enquêtes comme un PRO
… et à PROGRESSER en orthographe.
→ Imprime sur papier légèrement cartonné les 2 dernières pages du document suivant.
→ Découpe chacun des six rectangles et empile-les dans l’ordre des numéros.
→ Perce-les à 1 cm du bord gauche et assemble-les à l’aide d’une attache parisienne.
Je te souhaite du courage, de la persévérance et… de la réussite !

Des fiches pour t’exercer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.